statut-juridique

Choisir son statut juridique

Choisir le statut juridique de son entreprise est une étape très importante dans la création d’une société. Il doit être bien choisi pour s’adapter au profil d’activité de l’entreprise et à ses besoins financiers.

La plupart des entrepreneurs ont tendance à faire le choix de l’entreprise individuelle ou SAS lorsqu’ils démarrent leur activité, mais il est toujours possible de changer de statut plus tard si l’on souhaite se développer ou se diversifier.

Le choix du statut juridique s’effectue dans un premier temps en fonction du profil d’activité de l’entreprise, puis en fonction des financements et du besoin en administratif.

  1. Qu’est-ce qu’un statut juridique ?

Le statut juridique de votre entreprise est un élément important qui dépend de vos objectifs et de vos attentes. Il vous définit comme une personne morale et vous permet d’exercer votre activité en tant que telle.

Il existe plusieurs types de structures juridiques, chacun ayant des avantages et des inconvénients.

Pour choisir le bon statut pour votre entreprise, il faut prendre en compte le type d’activité que vous souhaitez exercer, la taille et les ambitions de l’entreprise ainsi que les perspectives que vous envisagez.

  1. Quels sont les différents types de statuts juridiques ?

Plusieurs options existent. Chacune a des avantages et inconvénients.

2.1. L’entreprise individuelle (EI)

La forme d’entreprise la plus simple est l’entreprise individuelle. Elle implique une seule personne qui possède la totalité de l’entreprise, l’exploite et supporte tous les risques et avantages de la propriété.

Le propriétaire unique n’est pas un employé de l’entreprise, car il est propriétaire de l’ensemble de l’entreprise. Cependant, il peut embaucher des employés pour l’aider dans les activités quotidiennes de l’entreprise.

Les entreprises individuelles sont faciles à créer, peu coûteuses à exploiter et faciles à fermer si vous décidez de vendre votre entreprise ou de vous retirer de son exploitation.

2.2. La Société à Responsabilité Limitée (SARL)

La société à responsabilité limitée (SARL) est l’entité la plus populaire pour les petites entreprises. Elle offre une protection de la responsabilité limitée pour vos actifs personnels et offre des avantages fiscaux.

Les propriétaires d’une SARL sont appelés membres. Il peut s’agir de particuliers, de sociétés ou d’autres SARL. Une SARL peut avoir un seul ou plusieurs membres. Les membres ne sont pas imposés directement sur leur part des profits et des pertes ; ils sont plutôt transférés dans la déclaration d’impôt personnelle de chaque membre.

2.3. La Société Anonyme (SA)

Une société anonyme offre des actions en bourse et bénéficie donc d’une plus grande protection des investisseurs que les autres types d’organisation commerciale. Elle vous permet également de lever des capitaux en émettant des actions à l’intention d’investisseurs qui peuvent vouloir acheter certaines de vos actions s’ils pensent que votre entreprise a un potentiel de croissance. Les inconvénients se traduisent par certaines réglementations qui s’appliquent, comme l’obligation de faire réaliser un audit chaque année par un comptable qualifié et la publication des rapports annuels.

2.4. La Société en Nom Collectif (SNC)

Les sociétés en nom collectif sont une forme simple d’entité commerciale. Deux personnes ou plus peuvent conclure un contrat de partenariat et faire des affaires ensemble. Une société en nom collectif n’est pas une entité juridique distincte, de sorte que tous les associés sont personnellement responsables des dettes de l’entreprise.

2.5. La Société en participation

La société en participation est une entreprise qui s’associe à d’autres. Il s’agit d’une entité juridique et elle a donc la capacité de conclure des contrats, de signer des baux, d’intenter des poursuites ou d’être poursuivie en justice.

Les sociétés de joint-venture sont généralement constituées sous la forme de sociétés à responsabilité limitée (SARL). Dans certains pays, elles peuvent être connues sous le nom de sociétés par actions. Ces termes désignent tous la même chose : une entité commerciale qui a plus d’un propriétaire.

Pour plus de renseignements sur le sujet, n’hésitez pas à nous laisser vos questions sur le formulaire de contact. Nos experts ne manqueront pas de vous répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.